Bienvenue
Créer
votre bibliothèque virtuelle.
Suivre
l’actualité de vos auteurs préférés.
Recevoir
les informations qui vous intéressent.
Bienvenue
Créer
votre bibliothèque virtuelle.
Suivre
l’actualité de vos auteurs préférés.
Recevoir
les informations qui vous intéressent.
Bienvenue
Déjà inscrit ?
Réinitialiser votre mot de passe
Édition brochée
19.00 €
8 Avril 2015
145mm x 225mm
288 pages
EAN13 : 9782226316509
ePub
13.99 €
8 Avril 2015
EAN13 : 9782226374998
Kindle
13.99 €
8 Avril 2015
EAN13 : 9782226375001
Le Corbusier, un fascisme français
Le Corbusier, un fascisme français - Cover image

En ces temps-là, dans les années 1920 et 1930, certains étaient attirés par le fascisme, et Le Corbusier était de ceux-là. Les fascistes voulaient construire un monde régénéré, viril, machiniste, hiérarchisé et autoritaire. L’architecte, lui, imaginait des villes ultramodernes, au garde-à-vous, standardisées, taylorisées. Des fourmilières à l’esthétique austère et hautaine au service d’une nouvelle civilisation du travail. Ils étaient faits pour s’entendre. Le Corbusier a publié ses théories dans des revues violemment opposées à la démocratie, s’est lié avec les idéologues les plus douteux, a approuvé des textes abjects et en a écrit quelques-uns. Il a soutenu le régime pétainiste avant de terminer son parcours, couvert de gloire, dans la France de l’après-guerre, sans jamais être inquiété.

Pourquoi ce personnage aux rêves totalitaires, au cynisme en béton armé, reste-t-il considéré comme le plus grand architecte du XXe siècle ? Comment la France, cet étrange pays, a-t-elle pu en faire un héros national ? Voilà ce que ce livre tente de comprendre. Car l’aventure de Le Corbusier est aussi l’histoire, effrayante mais bien réelle, d’un fascisme à la française.

Le Corbusier, un fascisme français - Cover image
Télécharger la couverture
L'agenda
Nouvelle édition, nouvelle parution, rencontre, nouvelle vidéo...

Soyez le premier informé de l’actualité de vos auteurs préférés !