Rechercher un livre ou un auteur
Bienvenue
Créer
votre bibliothèque virtuelle.
Suivre
l’actualité de vos auteurs préférés.
Recevoir
les informations qui vous intéressent.
Bienvenue
Créer
votre bibliothèque virtuelle.
Suivre
l’actualité de vos auteurs préférés.
Recevoir
les informations qui vous intéressent.
Bienvenue
Déjà inscrit ?
Réinitialiser votre mot de passe
Édition brochée
22.30 €
4 Janvier 2012
140mm x 205mm
464 pages
EAN13 : 9782226238375
ePub
15.99 €
4 Janvier 2012
464 pages
EAN13 : 9782226269317
Kindle
15.99 €
4 Janvier 2012
464 pages
EAN13 : 9782226269447
Kamal Jann
Kamal Jann - Cover image

Été 2010. C'est la guerre au sein de la famille Jann. Avocat d'affaires à Manhattan, Kamal a une revanche à prendre sur son oncle, le chef des services de renseignements syriens qui fit tuer ses parents, trente ans plus tôt, lors des massacres de Hama. Il est condamné, en même temps, à pactiser avec la CIA pour sauver son jeune frère islamiste sur le point de commettre un attentat. Manipulés, de bout en bout, par les services secrets arabes et occidentaux, tous les membres du clan sont piégés, dont les femmes qui dans l'ombre jouent un rôle décisif et sans pitié.

Mosaïque impressionnante de lieux et de personnages, Kamal Jann est la chorégraphie puissamment orchestrée du cynisme, de la violence et de la trahison. Sans doute le premier roman du Moyen-Orient à mettre en scène de façon implacable les rouages de la répression et la relation toute-puissante entre familles et pouvoir. La descendance maudite des Jann est condamnée, tels les Atrides, à tuer et s'entretuer, tandis que le peuple, écrasé, commence à rêver de liberté.

Dominique Eddé, née à Beyrouth, a entre autres publié Pourquoi il fait si sombre ?, Cerf-volant, et Le crime de Jean Genet.

La presse

Canard Enchaîné
« Dans une grande fresque sur le Moyen-Orient, Dominique Eddé, avec Kamal Jann met en scène la Syrie d’aujourd’hui : envoûtant et tragique. » André Rollin

Livres Hebdo
« Kamal Jann est un roman dense, inquiétant d’actualité, thriller géopolitique autant que drame dostoïevskien – comme une version orientale des Frères Karamazov. » Véronique Rossignol

Jeune Afrique
« L’éditeur n’y va pas par quatre chemins : « Le grand roman du Moyen-Orient », clame le bandeau apposé à l’ouvrage. Pour une fois, la publicité n’est pas mensongère. Car Kamal Jann, livre ambitieux s’il en est, est une sorte de roman total. Une saga qui vous mènera de Damas au Caire et de Beyrouth à New York sur les traces de la grande famille des Jann. » Renaud de Rochebrune

France Inter. L’humeur Vagabonde
« La Beyrouthine, Dominique Eddé, publie chez Albin Michel, un roman magistral : Kamal Jann, qui nous fait mieux comprendre l’imbroglio Moyen-Oriental, mieux que tous les articles de spécialistes…Ce nœude de vipères est décrit de l’intérieur avec un humour terrible et une violence désespérée. » Kathleen Evin

France Culture. La Dispute
« Un plasir incroyable de lecture…Un vrai livre de littérature ». Arnaud Laporte
« Un livre très ambitieux, très réussi…Ce livre, c’est presque une nécessité de le lire auourd’hui. On ne peut pas le dire de beaucoup de livres ». Raphaël Sorin
« Elle a un talent pour la métaphore et l’image impressionnant. » Sabine Audrerie

Le Figaro Littéraire
« Dans une famille syrienne, un neveu combat son oncle. Allégorie d’un Moyen-Orient déboussolé et fratricide. Dominique Edé a réussi un grand film d’espionnage. » Mohammed Aïssaoui

La Vie
« De Damas à New York, en passant par Jérusalem et Paris, elle orchestre ce ballet de violences et de trahisons avec une verve étourdissante ». Anne Berthod.

Quinzaine Littéraire
« Avec une écriture d’une sombre beauté, violente et intime, Dominique Eddé livre le récit précisément documenté et brillament mené, entre thriller politique et tragédie grecque, d’un régime syrien « figure grandiose et dégénérée de la structure qui régit le Moyen-Orient ».  Benoit Laureau

Le Huffington Post
« Un très beau livre, superbement écrit, avec une plume trempée dans la précision du trait, la justesse du regard, le talent du croquis, sans toutefois renoncer à la complexité de la pensée qui le sous-tend…Cette fresque puissante met à nu les relations entre pouvoir et famille, entre corruption et réspression, éclaire d'un jour nouveau ce qu'on croyait savoir de la Syrie et du Moyen-Orient. » Georgia Makhlouf

Kamal Jann - Cover image
Télécharger la couverture
L'agenda
Nouvelle édition, nouvelle parution, rencontre, nouvelle vidéo...

Soyez le premier informé de l’actualité de vos auteurs préférés !