Rechercher un livre ou un auteur
Bienvenue
Créer
votre bibliothèque virtuelle.
Suivre
l’actualité de vos auteurs préférés.
Recevoir
les informations qui vous intéressent.

Les informations demandées dans ce formulaire sont toutes obligatoires, et sont collectées et destinées au Groupe Albin Michel, afin de créer votre compte et personnaliser vos services si vous le souhaitez. Conformément à la Loi Informatique et Libertés du 06/01/1978 modifiée et au Règlement UE/2016/679, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et d’opposition aux informations qui vous concernent. Vous pouvez exercer ces droits en nous contactant par courrier à Editions Albin Michel, Service Communication digitale, 22 rue Huyghens, 75014 Paris. Plus d’information sur notre politique de protection de vos données personnelles.

Bienvenue
Créer
votre bibliothèque virtuelle.
Suivre
l’actualité de vos auteurs préférés.
Recevoir
les informations qui vous intéressent.

Les informations demandées dans ce formulaire sont toutes obligatoires, et sont collectées et destinées au Groupe Albin Michel, afin de créer votre compte et personnaliser vos services si vous le souhaitez. Conformément à la Loi Informatique et Libertés du 06/01/1978 modifiée et au Règlement UE/2016/679, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et d’opposition aux informations qui vous concernent. Vous pouvez exercer ces droits en nous contactant par courrier à Editions Albin Michel, Service Communication digitale, 22 rue Huyghens, 75014 Paris. Plus d’information sur notre politique de protection de vos données personnelles.

Bienvenue
Déjà inscrit ?
Réinitialiser votre mot de passe

Maria Del Carmen Tapia

Suivre
Maria Del Carmen  Tapia

María del Carmen Tapia est née dans une famille aisée de Carthagène (Espagne) en 1925. Mue par une foi idéaliste, elle entre à l'Opus Dei en 1948. En 1952, elle est appelée à Rome pour travailler directement sous les ordres du fondateur, Mgr Escrivá de Balaguer, qui la nomme directrice du bureau central de la section des femmes.

En 1956 elle est envoyée au Venezuela, comme directrice régionale de la section des femmes. Mais pour casser son désir de relative indépendance, elle est rappelée à Rome par Mgr Balaguer en 1965, séquestrée au siège pendant plusieurs semaines, puis quitte définitivement l'Opus Dei en 1966. Elle vivra ensuite aux États-Unis où elle travaillera à l'Université de Harvard, puis au département d'études religieuses de l'Université de Santa Barbara.

Parution la plus récente
Au coeur de l'Opus Dei - Cover image
Maria Del Carmen Tapia Au coeur de l'Opus Dei

Beaucoup de rumeurs, voire d’accusations venues d’anciens adeptes, circulent [...]

L'agenda
Nouvelle édition ou nouvelle parution, rencontre ou nouvelle vidéo…

Soyez le premier informé de l’actualité de vos auteurs préférés !

Bibliographie