Couverture du livre Friday black

Friday black

,
Traducteur : Stéphane Roques

Avec ce premier livre incroyablement inventif, Nana Kwame Adjei-Brenyah s’est imposé aux États-Unis comme une nouvelle voix explosive dans la lignée de Colson Whitehead et Marlon James. Entremêlant dystopie, satire et fantastique, et ses nouvelles donnent à voir avec une effarante lucidité la violence et la déshumanisation de notre monde. 

Qu’il mette en scène le procès d’un Blanc accusé du meurtre effroyable de cinq enfants noirs (et qui sera acquitté), le parcours d’un jeune qui tente de faire diminuer son « degré de noirceur » pour décrocher un emploi, le quotidien d’un vendeur de centre commercial confronté à des clients devenus zombies, ou celui des employés d’un parc d’attractions faisant du racisme ordinaire une source de divertissement, AdjeiBrenyah le fait avec une maîtrise et une maturité stupéfi antes. On renferme ce livre hébété : si la fi ction peut contribuer à bousculer les mentalités, alors Friday Black est une puissante arme littéraire. 

« Une voix nécessaire. Un premier livre inoubliable. » Tommy Orange, auteur d’Ici n’est plus ici

Date de parution

06 janvier 2021

Édition Brochée
21,90

140.00 mm x 205.00 mm

272 pages

EAN : 9782226442093

Édition Livre numérique
14,99 €

EAN : 9782226453686

Les libraires en parlent