Couverture du livre Les Servantes d'auberge

Les Servantes d'auberge

,
Préface de : B. Fujimori
,
Traducteur : Suzanne Rosset
,
Directeur éditorial : Nina Salter
Les textes rassemblés dans ce volume appartiennent, comme la Chronique d'Asakusa, à une époque où Yasunari Kawabata, alors jeune écrivain, venait de lancer avec son ami Yokomitsu Toshikazu le mouvement des "sensations nouvelles", poussant dans une tentative d'innovation hardie l'expressivité de la langue japonaise jusqu'à ses limites. C'est le début de sa véritable carrière littéraire. "Les servantes d'auberge" (1929-1930), "Illusions de cristal" (1931), "Le pourvoyeur de cadavres" (1930-1931), "Une page folle" (1926) témoignent de l'activité d'un écrivain bouillonnant d'idées, écrivant avec une acuité extrême sur les sujets les plus inattendus.
Période d'émancipation où l'écriture, d'une surprenante liberté, s'inspire des procédés du cinéma, en même temps qu'elle est préoccupée d'exprimer des sentiments exacerbés ou la poésie paisible de certains paysages, les couleurs des saisons, Les Servantes d'auberge nous fait découvrir un Kawabata insolite mais annonce aussi les compositions intemporelles des grandes oeuvres de la maturité comme Les Belles Endormies ou Tristesse et Beauté.

Date de parution

11 septembre 1990

Édition Brochée
18,00

130.00 mm x 200.00 mm

237 pages

EAN : 9782226038685

Les libraires en parlent

Du même auteur