Rechercher un livre ou un auteur
Bienvenue
Créer
votre bibliothèque virtuelle.
Suivre
l’actualité de vos auteurs préférés.
Recevoir
les informations qui vous intéressent.

Les informations demandées dans ce formulaire sont toutes obligatoires, et sont collectées et destinées au Groupe Albin Michel, afin de créer votre compte et personnaliser vos services si vous le souhaitez. Conformément à la Loi Informatique et Libertés du 06/01/1978 modifiée et au Règlement UE/2016/679, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et d’opposition aux informations qui vous concernent. Vous pouvez exercer ces droits en nous contactant par courrier à Editions Albin Michel, Service Communication digitale, 22 rue Huyghens, 75014 Paris. Plus d’information sur notre politique de protection de vos données personnelles.

Bienvenue
Créer
votre bibliothèque virtuelle.
Suivre
l’actualité de vos auteurs préférés.
Recevoir
les informations qui vous intéressent.

Les informations demandées dans ce formulaire sont toutes obligatoires, et sont collectées et destinées au Groupe Albin Michel, afin de créer votre compte et personnaliser vos services si vous le souhaitez. Conformément à la Loi Informatique et Libertés du 06/01/1978 modifiée et au Règlement UE/2016/679, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et d’opposition aux informations qui vous concernent. Vous pouvez exercer ces droits en nous contactant par courrier à Editions Albin Michel, Service Communication digitale, 22 rue Huyghens, 75014 Paris. Plus d’information sur notre politique de protection de vos données personnelles.

Bienvenue
Déjà inscrit ?
Réinitialiser votre mot de passe
Édition brochée
18.90 €
2 Octobre 2019
145mm x 225mm
EAN13 : 9782226443557
Le Mur des cons
Essais & Docs
Ce fut ce qu’on a appelé le « mur de la honte ». On dénonce, on ricane, on bafoue les droits de de ceux dont on ne partage pas les idées réelles ou supposées. Et ces juges se « vengent ». Le temps est venu de révéler les rapports malsains qui règnent aujourd’hui au sein de la magistrature, dans les arrière-cours des palais, mais aussi dans les relations entre juges, politiques, médias, opinion publique. J’ai connu à titre personnel les premières marques de cette volonté politique de « caporaliser » la justice. Le pouvoir et les juges portent une part de responsabilité de cette dérive. Cette politisation de certains magistrats a ouvert une faille, un espace dans lequel le monde politique s’est engouffré pour délégitimer l’œuvre de la justice. Le préjudice est irréparable. Il est urgent de nommer les dérives pour y mettre fin. Il y va de notre avenir et de la démocratie.
Essais & Docs
L'agenda
Nouvelle édition, nouvelle parution, rencontre, nouvelle vidéo...

Soyez le premier informé de l’actualité de vos auteurs préférés !