Couverture du livre L'Homme végétal

Sciences

L'Homme végétal

,
Préface de : Bernard Werber
« Gérard Amzallag est un scientifique rare : il pense par lui-même !
Cette ambition ne lui a pas valu que des amis mais nous permet de découvrir, grâce à lui, une approche originale du vivant.
La plupart des scientifiques voient le vivant comme une machine, donc dépourvu d'autonomie et pouvant être utilisé. Seul le hasard serait en cause. Cette approche justifie l'exploitation à outrance de la vie et du vivant.
Gérard Amzallag refuse cette facilité. Il démonte l'idée de machine, pas la machine. Pour lui, il n'existe pas de hasard mais une auto-organisation. Chez les termites, on observe cette concertation permanente : pas d'ingénieur derrière la termitière, pas de hasard salvateur.
L'adaptation passe par le cerveau. Comme une plante, cet organe en effet est toujours en train dese détruire et de se reconstituer. Nous voilà aux antipodes des comparaisons classiques de l'homme avec les autres mammifères. Et c'est là sans doute que L'homme végétal ouvre les perspectives les plus fascinantes. »

Bernard Werber


Date de parution

05 février 2003

Édition Brochée
20,30

145.00 mm x 225.00 mm

384 pages

EAN : 9782226136763

Édition Livre numérique
13,99 €

EAN : 9782226377142

Les libraires en parlent