Yasmina Reza

Yasmina Reza a publié, aux éditions Albin Michel : Conversations après un enterrement (1987, théâtre), La Traversée de l'hiver (1990, théâtre), Art (1994, théâtre), L'Homme du hasard (1995, théâtre), Hammerklavier (1997, roman), Une désolation (1999, roman), Le Pique-nique de Lulu Kreutz (2000, scénario), Trois Versions de la vie (2000, théâtre), Adam Aberberg (2003, roman), Une pièce espagnole (2004, théâtre), Dans la luge d'Arthur Schopenhauer (2005, roman), Nulle part (2005, roman).
En 2007, elle a reçu le grand prix de littérature Henri Gal - prix de l'Institut de France, décerné sur proposition de l'Académie française, pour l'ensemble de son œuvre.

Sa dernière parution

Sa dernière parution

L'Homme du hasard

"J’aime les voyages. En posant le pied à Francfort, je serai une autre : la personne qui arrive est toujours une autre. D’ailleurs c’est ainsi qu’on va, d’autre en autre, jusqu’à la fin."Un écrivain de renom voyage dans le train Paris-Francfort en face d...[...]
Édition Brochée

12,20 €

"J’aime les voyages. En posant le pied à Francfort, je serai une autre : la personne qui arrive est toujours une autre. D’ailleurs c’est ainsi qu’on va,......
"Arrête avec ces chaises ! ... Nous sommes des gens civilisés, nous souffrons avec des règles, chacun retient son souffle, pas de tragédie…Pourquoi au......
"Je fais de l’argent. J’en gave mes fils qui sont deux nullités, c’est sûrement le plus mauvais service que je peux leur rendre, mais au moins je......
Auteur : Yasmina Reza
« Mon ami Serge a acheté un tableau. C'est une toile d'environ un mètre soixante sur un mètre vingt, peinte en blanc. Le fond est blanc et si on cligne......
Adam Haberberg est assis au Jardin des Plantes à ruminer sa vie devant l’enclos aux autruches. Il vient de voir son ophtalmo pour un œdème à l’œil dont......
« On a voulu être sympathiques, on a acheté des tulipes, ma femme m'a déguisé en type de gauche, mais la vérité est que je n'ai aucun self-control,......
« Où est l'enfance ? Des jours écoulés et vécus, il devrait de temps en temps jaillir une image lumineuse, une fulgurante réminiscence.
Mais rien ne......
« Le maître de mon mari a étranglé sa femme, lui se contente de laisser sa main choir au bout de l'accoudoir, de façon lamentable et flétrie. Mon mari......
« Les acteurs sont des lâches.
Les acteurs n'ont pas de courage.
Moi le premier.
Les qualités humaines habituelles dans le monde normal sont......
« Un jour, l'écrivain Adam Haberberg s'assoit devant les autruches sur un banc du Jardin des Plantes et pense, ça y est j'ai trouvé la position de......
Un soir, dans un appartement parisien, Henri et Sonia débattent : faut-il répondre aux appels de leur fils qui, de son lit, réclame à manger alors qu'il......
"A l'âge de sept ans, j'ai eu un professeur de violoncelle qui s'appelait M. Litnick. M. Litnick était la bonté même. Il avait un bras qui tremblait. Il......
"Tu me bravais avec cette ridicule soif d'absolu qu'ont les gens de cet âge et je me disais, le petit est véhément à souhait, il sortira du lot. Mais tu......
...
"J'ai fait le rêve suivant. Mon père mort revenait me voir.
- Alors, lui dis-je, comment est-ce ? As-tu rencontré Beethoven ?
Il se renfrogne et......
"Arrête avec ces chaises ! ... Nous sommes des gens civilisés, nous souffrons avec des règles, chacun retient son souffle, pas de tragédie…Pourquoi au......